Tout savoir sur le lait infantile

À la maternité, vous allez devoir faire un choix, soit vous allaitez votre enfant soit vous le nourrissez avec du lait infantile. Certes l’allaitement est ce qu’il y a de mieux pour votre bébé mais vous avez tout à fait le droit de ne pas vouloir allaiter, peu importe vos raisons. Donc cet article traitera de l’alimentation de bébé au lait infantile. 

A/ Le lait infantile : qu’est ce que c’est?

Le lait infantile est généralement un lait de vache qui a été modifié afin de se rapprocher au mieux du lait maternel. Certes il n’est pas comparable à celui ci mais il a été crée avec toutes les vitamines que bébé pourrait avoir besoin durant les premiers mois de sa vie. Il peut être sous forme de poudre ou sous forme de lait prêt à l’emploi.

Sur le marché, les marques de lait sont très variées ainsi que la composition des laits. Certains sont bios, d’autres sans huile de palme, ou encore au riz et j’en passe. Certains répondent même à des problèmes tels que les coliques, les régurgitations ou bien les allergies. Vous avez trois catégories de lait en matière d’âge: 

  • Le lait infantile 1er âge qui se consomme de 0 à 6 mois
  • Le lait infantile 2ème âge qui lui est utilisé de 6 à 12 mois
  • Le lait de croissance dit 3ème âge qui est consommé à partir de 10 mois pour certains jusqu’au 3 ans de votre enfant. 

B/ Comment cela se passe t’il à la naissance? 

On va vous demander assez rapidement comment vous souhaitez nourrir votre enfant. N’ayez pas peur de dire que vous préférez le nourrir au lait infantile. Personne ne doit juger vos choix. On vous emmènera alors un biberon de lait afin de nourrir votre bébé à votre arrivée en chambre. 

Pour la suite du séjour, les infirmières vous apporteront le biberon nécessaire à différentes heures de la journée en respectant un espacement de deux heures approximativement entre chaque biberon. Les maternités travaillant avec certaines marques de lait, ce sera celles ci que votre bébé aura dans son biberon. Vous pouvez aussi amener votre lait infantile que vous aurez choisi au préalable avec un pédiatre.

Attention, certaines maternités refusent de donner le lait infantile que vous souhaitez, renseignez vous lors de votre grossesse sinon vous devrez changer de lait infantile une fois à la maison.

C/ Et une fois rentrée à la maison? 

Une fois rentrée chez vous, vous aurez reçu certaines directives du pédiatre concernant les heures et les quantités à donner à votre bébé. Vous n’aurez donc plus qu’à suivre ce qu’il vous aura prescrit. Voici un petit rappel des quantités de lait infantile généralement prescrites pour nos petits bouts : 

  • Les premières semaines, il prendra un biberon de 60 à 90ml toutes les deux/trois heures. 
  • À un mois, il passera à six biberons de 90 ml ou six biberons de 120ml.
  • À deux mois, il passera à six biberons de 120ml ou cinq biberons de 150ml.
  • À trois mois, ce sera cinq biberons de 150ml.
  • À quatre mois, ce sera cinq biberons de 150ml ou quatre biberons de 180 ml.
  • Après tout dépendra du commencement de la diversification alimentaire si cela se fait à 4 ou 6 mois. Sachant que plus vous augmenterez les quantités de lait et plus vous baisserez la fréquence des biberons jusqu’à atteindre deux biberons de 240 ou 280ml ( un le matin et un au goûter).

Toutefois, sachez écouter la faim de votre enfant, tous les bébés sont différents. Certains sont gloutons, là où d’autres auront du mal à finir leur biberon.

Conseil : S’il finit tous ses biberons ou encore si il se met à hurler à la fin de chacun d’eux, il se peut qu’il faille augmenter la quantité de lait. Attention n’augmentez que de 30 ml d’eau pour une mesure de lait. Jamais plus. N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre. 

D/ Mon bébé a toujours faim

Certains bébés ont plus d’appétit que d’autres et le lait infantile classique ne leur suffira pas. Il faudra sûrement passer à un lait épaissi qui sera plus consistant pour votre enfant, le calant lors des repas. Ou encore il existe une poudre de la marque Picot, Magic Mix ,qui sert d’épaississant, elle ne contient ni sucre ni gluten mais permet au lait classique d’âtre plus consistant. N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre. 

E/ Mon bébé ne supporte pas son lait

Mais malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et certaines fois, le lait choisi par la maternité ou par le pédiatre n’est pas le bon pour votre bébé. Arrive alors les régurgitations, les vomissements, les maux de ventre ou encore les allergies. Votre petit bout souffre en buvant son lait infantile et vous souffrez à la vue de son mal être. 

Il n’est pas conseillé de changer trop souvent de lait car l’estomac de bébé est encore fragile et il y a donc un risque que votre enfant ne supporte pas le changement. Mais insistez avec un lait infantile qui ne lui convient pas n’est pas dans son intérêt non plus. 

Conseil : Parlez en à votre pédiatre. Demandez lui qu’il fasse des examens plus approfondis afin de détecter d’éventuelles complications tels que des allergies au lactose ou encore un RGO. Certains pédiatres insistent sur le lait qu’ils vous ont prescrits alors que vous voyez bien que cela ne va pas. Il est peut être temps d’aller voir un autre pédiatre pour avoir un deuxième avis. 

F/ Ma mauvaise expérience avec le lait infantile 

Personnellement, ma fille était sous Nidal après mon allaitement, mais elle a commencé à régurgité beaucoup, que ce soit au moment du rôt ou des heures après la prise de son biberon. Je sentais bien que cela n’allait pas. J’en ai parlé à mon pédiatre, il m’a conseillé d’épaissir le lait pour que les régurgitations s’atténuent. Il m’a donc prescrit Magic Mix. Certes les régurgitations se sont amoindries mais elle a fait de la constipation. Je la voyais souffrir et je n’en pouvais plus.  Il me disait qu’elle n’avait rien de bien grave, que cela arrivé et qu’il fallait patienter. 

Un soir, j’ai craqué, je suis allée en parapharmacie. J’ai choisi de prendre un autre lait que le Nidal qui ne lui convenait pas. Certes, je savais que je ne devais pas changer de lait trop souvent mais je ne voulais plus la voir mal. J’avais fais quelques recherches, je me suis donc tournée vers le Picot 1er âge. J’ai fais le changement progressivement sur une semaine. J’ai senti une grande amélioration, elle avait moins de reflux et plus de constipation. Au bout d’une semaine, elle était sous Picot seulement et jusqu’à maintenant, elle l’est toujours. Je ne regrette en rien de ne pas avoir insisté avec le Nidal. Même mon pédiatre ne savait pas quoi dire. 

Attention, je ne vous dis pas de ne pas écouter votre pédiatre hein! Cela n’était que ma petite expérience pour vous montrer qu’il ne faut pas insister avec un lait infantile qui ne convient pas à votre bébé. 

Voilà pour ce qui est du lait infantile, la seule chose que je puisse encore vous dire, c’est d’écouter votre bébé, regardez le et vous verrez si quelque chose ne va pas. 

À la prochaine!

Anna.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, merci.